Vétérans : Résumé du match de vendredi

Les hommes de Gérard MEHAULT accueillaient, vendredi soir, leurs homologues de Paimpont/Concoret. Les visiteurs réalisaient, d'entrée, un pressing très haut qui gênait les rouge et noir. Il fallait attendre plusieurs minutes avant que les locaux ne réagissent et mettent le pied sur le ballon. David GILLOUAYE concrétisait cette bonne période et ouvrait le score. Les visiteurs ne se découragaient pas et égalisaient sur une petite mésentente de la défense de l'AIF. Les locaux reprenaient le jeu à leur compte et étaient récompensés de leurs efforts par deux nouveaux buts. En effet, Jean-François GAUTIER était à la conclusion d'un corner de Stéphane DUFROST pour le second but et David GILLOUAYE inscrivait le 3ème d'un lob astucieux. La mi-temps était atteinte sur ce score de 3 à 1 qui aurait pu être plus sévère pour Paimpont/Concoret avec un peu plus de précision dans les derniers gestes de la part de l'AIF. La mi-temps n'était pas de tout repos pour les rouge et noir car il fallait une dizaine de joueurs pour retrouver le ballon du match parti se cacher dans les bosquets !

Dès la reprise de la seconde période, les visiteurs accentuaient leur pressing et les rouge et noir avaient beaucoup de difficulté à reprendre le jeu à leur compte mais ils ne rompaient pas. Malheureusement, cela ne durait pas et les visiteurs revenaient logiquement au score. Il restait encore 10/15 minutes à jouer quand les visiteurs égalisaient à 3 à 3. La fin du match allait être compliquée pour les locaux mais Michel GEFFRELOT, du haut des ses 72 printemps, sonnait la révolte, pour les rouge et noir, par 2 frappes aux 20 et 30 mètres qui passaient proche du cadre. Finalement, à 5 minutes du terme, David GILLOUAYE, encore lui, claquait une frappe des 18 mètres qui faisait mouche : 4 à 3. Puis 5 à 3 lorsque Vincent METAYER assurait sa frappe sur un bon décalage côté gauche !

Le match se terminait sur ce score. Bravo à l'ensemble des acteurs, joueurs, dirigeants et arbitres pour le comportement exemplaire de sportivité qui a permis à Jérémy Durandeau de passer un vendredi soir "tranquille" à l'arbitrage ! Rendez-vous vendredi prochain pour un match en retard de championnat.