Vétérans : Résumé du match de vendredi

C’est avec deux absents de dernière minute que les rouge et noir se déplaçaient à 12 chez leur voisin de La Chapelle du Lou ce vendredi soir. L’AIF prenait ses repères au début du match avec une entame sérieuse et sans risque. Les hommes de Gérard MEHAULT imposaient leur jeu petit à petit. L'AIF était bien organisé avec les attaquants, Jean-François BETHUEL et Jérémy MELONI, qui n’hésitaient pas à redescendre défendre et récupérer les ballons. Stéphane DUFROST déboulait régulièrement sur le côté gauche et le milieu de terrain s’organisait bien autour de Vincent METAYER et Laurent LESVIER. Les premières occasions ne tardaient pas mais le gardien adverse gagnait ses duels à plusieurs reprises. Il était même sauvé par sa barre transversale sur une frappe de Laurent LESVIER. La défense rouge et noir était appliquée et Jean-François GAUTIER était impeccable dans les buts avec quelques sorties très bien négociées. 0 à 0 à la mi-temps mais les rouge et noir méritaient mieux. La seconde période reprenait sur les mêmes bases. Cela combinait bien devant et au milieu avec un très bon Guillaume PETITPAS en sentinelle. Sur une nouvelle offensive de l’AIF, le gardien adverse récupèrait le ballon et sortait de sa surface mais il perdait le contrôle du cuir face à un Vincent METAYER inspiré qui le dribblait et marquait : 1 à 0. Vincent METAYER (dit METAYE et gendre de Jean-Claude RENAIS pour les lecteurs ne le connaissant pas) ne s’arrêtait pas là puisqu’il doublait la mise sur une belle frappe puissante de l’angle droit de la surface. Le 3ème but était digne de l’école de foot. Cela combinait parfaitement au milieu avec des passes sur un petit périmètre et Jérémy MELONI terminait le travail d’une frappe sèche devant le gardien : 3 à 0 pour l’AIF. A 10 minutes de la fin, les locaux réduisaient le score sur une frappe surprenante. Les rouge et noir n’avaient pas le temps de douter car les deux jeunes vétérans, Michel GEFFRELOT et Gérard MEHAULT (122 ans à eux 2), s’arrachaient pour récupérer le ballon, combinaient sur le côté droit pour servir Jean-François BETHUEL qui fusillait le gardien dans l’angle opposé : 4 à 1. Ce sera le score final d’un match plaisant, disputé dans une très bonne ambiance avec un très bon état d’esprit de part et d’autre : bravo à l’ensemble des acteurs et merci à Christophe GUILLOUX pour avoir endossé la tenue d'arbitre de touche.