Vétérans : Egalité quand tu nous tiens

Jeudi dernier, l'AIF effectuait son dernier match de championnat de la saison à domicile. Après son incroyable série de matches nuls depuis le début de l'année civile et notamment le précédent match à Saint Pern, les rouge et noir se devaient de l'emporter contre Boisgervilly pour conforter leur position de leader du championnat. Devant une belle galerie, le début du match était équilibré. Les rouge et noir campaient dans la moitié de terrain adverse mais Boisgervilly défendait très bien. A la demi-heure de jeu, sur un contre rondement mené, les visiteurs ouvraient le score. Dans la foulée, l'AIF avait, à plusieurs reprises, l'occasion de revenir à la marque. Sur la plus nette d'entre elles, David GILLOUAYE voyait sa reprise repoussée sur la ligne par un défenseur adverse. La pause était finalement atteinte sur cet avantage de 1-0 pour les vert et jaune. La physionomie de la seconde période était similaire à celle de la première. L'entrée en jeu de l'avant-centre roumain des rouge et noir ne changeait rien mis à part pour le défenseur central visiteur qui était mis KO sur un duel aérien avec Olivier GOUGEON. Le scénario de la première mi-temps se reproduisait et, sur un nouveau contre, l'attaquant de Boisgervilly, flanqué du numéro 69, réalisait, avec un maximum de réussite, une frappe croisée qui heurtait le poteau de Gildas PORCHER et finissait sa course dans les filets. 2-0, la messe semblait dite. Ce n'était sans compter sur la hargne de Florent DUFROST (alias Stéphane BALMONT ou l'inverse) qui sonnait la révolte. Il adressait une magnifique frappe croisée de la gauche vers la droite qui flurtait avec le poteau adverse. Il restait alors 10 minutes à jouer et l'AIF augmentait sa pression dans la moitié de terrain adverse. Sur un énième débordement côté droit et un centre au cordeau, la défense visiteuse paniquait. Le défenseur repoussait malencontreusement le cuir sur son gardien de but qui détournait le ballon dans ses propres cages. Cette réduction du score gonflait encore plus le moral des rouge et noir et enfonçait un peu plus celui des visiteurs. A la 90ème minute, Cyril HOMO héritait d'un ballon côté droit, repiquait dans l'axe et adressait une frappe enroulée du pied gauche qui finissait dans la lucarne opposée de Boisgervilly. Cette égalisation sonnait comme une victoire dans l'esprit des joueurs de l'AIF. Le dernier match de championnat à Montreuil Le Gast cette semaine sera décisif pour l'attribution du titre. Gageons que Jérôme DELOURMEL et Gilles COLLIAUX sauront motiver leurs troupes.