Seniors : Une élimination au goût amer en Coupe de Bretagne

La foule des grands jours s'était donné rendez-vous cet après-midi à Irodouër, sous un beau soleil automnal, pour assister à la rencontre de Coupe de Bretagne entre l'AIF et l'équipe de La Chapelle/Montgermont pensionnaire de DSE. Dès l'entame du match, les joueurs de ligue imposaient leur jeu. Après 5 minutes, Florian MOREL, le portier rouge et noir, devait déjà s'employer pour garder ses cages inviolées. Bien en place, les rouge et noir pointaient le bout du nez. Tout d'abord, un coup-franc de Cyril LUSSAUD semait la pagaille dans la défense adverse. Dans la continuité, le corner tiré par ce même Cyril LUSSAUD atterrissait dans les pieds de Gwendal PORTES qui ne pouvait malheureusement pas armer. Petit à petit, La Chapelle/Montgermont reprenait le fil du match et acculait l'AIF dans ses 30 derniers mètres. En l'espace de 5 minutes, les visiteurs obtenaient 4 corners. Sur le dernier, Florian MOREL réalisait une superbe claquette pour mettre le ballon au-dessus de sa barre transversale. La défense rouge et noir bien en place autour de Gwendal PORTES et Bryan DAHYOT pliait mais ne rompait pas. Passée la demi-heure de jeu, l'AIF se montrait à nouveau dangereux. C'est tout d'abord Cyril LEMAILE qui trouvait Cyril LUSSAUD dans le dos de la défense adverse pour semer le trouble chez les visiteurs. Dans la foulée de cette action, Christopher LEMAILE débordait côté gauche et servait parfaitement en retrait Marc-Antoine NICOLAS dont le plat du pied était stoppé par le portier visiteur. 2 autres occasions intéressantes étaient à mettre à l'actif des rouge et noir : une frappe de Cyril LUSSAUD et une belle ouverture de Jérémy DURONDEAU pour Marc-Antoine NICOLAS. La fin de la première période allait à nouveau être compliquée pour les rouge et noir. Ces derniers concédaient 2 nouveaux corners toujours aussi bien tirés par La Chapelle/Montgermont qui amenaient le danger dans la surface de réparation. Les supporters massés derrière la main courante attendaient vivement le coup de sifflet de l'arbitre pour mettre fin à la pression visiteuse. Mais dans le temps additionnel, un attaquant visiteur était lancé en profondeur côté droit. Il prenait de vitesse la défense de l'AIF, était plus prompt que Florian MOREL et glissait le ballon pour son avant-centre qui marquait. L'arbitre du centre ne validait pas le but et suivait son assistant à la touche qui avait signalé la position de hors-jeu du buteur. La mi-temps était donc atteinte sur ce score nul et vierge. Une première période qui était à l'avantage, aux points, de La Chapelle/Montgermont mais au cours de laquelle l'AIF, bien organisé, avait montré de belles choses en contre-attaques. Au retour des vestiaires, David BRIAND opérait 2 changements. Anthony CHAUVIN et Cyril LEMAILE, sans doute à cours de compétition, étaient remplacés poste pour poste par Maxime TATARD et Mathieu MAUDET. Dès l'entame de la seconde période, l'AIF prenait le jeu à son compte et pressait plus haut son adversaire. A la 50ème minute, Marc-Antoine NICOLAS était bousculé dans la surface mais l'arbitre ne sifflait pas le pénalty qui s'imposait. Quelques instants plus tard, le capitaine rouge et noir remettait ça, en vain. Les actions dangereuses s'enchaînaient en faveur des locaux sans pour autant pouvoir ouvrir le score. Une ouverture de Mathieu MAUDET était bonifiée par Marc-Antoine NICOLAS qui décalait Christopher LEMAILE, malheureusement signalé hors-jeu. Une autre action voyait Jimmy MEYNIEL, excellent en seconde période, trouver Cyril LUSSAUD qui centrait fort devant le but mais le gardien visiteur s'interposait. A l'heure de jeu, sur une approximation de la défense de La Chapelle/Montgermont, Marc-Antoine NICOLAS prenait de vitesse le dernier défenseur adverse et gagnait son duel face à gardien. Le public rouge et noir exultait. Cette ouverture du score était logique en faveur de l'AIF au vue de l'entame de seconde période réalisée par les joueurs de David BRIAND. Elle venait également récompenser le travail de sape ingrat réalisé par le capitaine exemplaire de l'AIF. Le plus dur semblait fait pour les rouge et noir. Pour autant, l'AIF ne baissait pas de rythme et continuait à se porter vers l'avant. 5 minutes après l'ouverture du score, sur une touche dans le camp de La Chapelle/Montgermont, Marc-Antoine NICOLAS profitait de la déviation d'un défenseur adverse pour partir seul au but. Sa course était stoppée nette par l'arbitre qui le signalait hors-jeu. Cette décision était tout aussi surprenante qu'inexplicable. Il restait alors un gros quart d'heure à tenir pour les rouge et noir. Sur une de leurs rares incursions dans le camp de l'AIF, les joueurs de La Chapelle/Montgermont portaient le jeu sur le côté gauche de la défense locale. L'attaquant visiteur débordait et trouvait un partenaire parfaitement placé en retrait. Ce dernier ajustait, d'une frappe croisée, Florian MOREL et trouvait le petit filet opposé. 1-1, tout était à refaire. Pour autant, comme à leur habitude, les rouge et noir ne baissaient pas les bras. Sur l'engagement, Christopher LEMAILE était lancé en profondeur. Il prenait de vitesse son défenseur et était déséquilibré dans la surface. L'arbitre ne bronchait pas au grand dam des quelques 200 spectateurs massés autour du terrain. Les dix dernières minutes de la partie constituait un temps fort des pensionnaires de ligue mais à chaque fois, Florian MOREL, Franck CARISSAN et même la barre transversale s'interposaient. On s'acheminait alors vers les prolongations quand sur une attaque de La Chapelle/Montgermont côté gauche de la défense locale, l'attaquant visiteur au duel avec Franck CARISSAN s'écroulait dans la surface de vérité. L'arbitre n'hésitait pas un seul instant et indiquait le point de pénalty. L'avant-centre de La Chapelle/Montgermont ne tremblait pas et prenait Florian MOREL à contre-pied. Les rouge et noir jetaient alors leurs dernières forces dans la bataille. Ils se procuraient une dernière occasion par Marc-Antoine NICOLAS mais le portier adverse s'interposait avec brio. L'AIF quitte donc cette Coupe de Bretagne sur un coup du sort après un très beau parcours. La frustration était palpable chez les supporters. Elle l'était encore plus dans les vestiaires de l'AIF. Malgré tout, l'équipe fanion de l'AIF aura fait honneur à ses couleurs, dans cette compétition, et à ses 2 sponsors principaux, les entreprises ALGO FOODS et CARISSAN Maçonnerie représentées par leurs dirigeants, messieurs Antoine GAUTIER et Bernard CARISSAN, présents cet après-midi au stade d'Irodouër.