Seniors : Résumé des matches du week-end

Après le revers concédé le week-end dernier à domicile (défaite face à Bédée/Pleumeleuc 0-1), l'équipe fanion de l'AIF se déplaçait sur le terrain synthétique flambant neuf de l'US Mordelles. Les rouge et noir débutaient plutôt bien le premier acte face à une équipe joueuse et athlétique. Les occasions étaient rares même si les intentions étaient là. Florian MOREL voyait quelques actions chaudes devant son but mais restait serein pour garder sa cage inviolée. Côté rouge et noir, Marc-Antoine NICOLAS et Christopher LEMAILE voyaient leurs tentatives captées par le portier local. Cette première mi-temps était plutôt équilibrée et l'arbitre renvoyait logiquement les 22 acteurs au vestiaire sur ce score de 0-0. La deuxième période débutait tambour battant pour les joueurs de David BRIAND qui étouffaient les locaux. Marc-Antoine NICOLAS se retrouvait seul face au gardien mais sa tentative échouait sur la barre transversale. Les rouge et noir remportaient la majeure partie de leurs duels mais ne parvenaient pas à ouvrir le score malgré plusieurs opportunités. Le temps défilait et, malheureusement, l'AIF allait s'en mordre les doigts. A la 70ème minute, sur une erreur de relance, l'attaquant de Mordelles était servi et s'en allait tromper Florian MOREL : 1-0 ! Malgré ce coup de massue, les joueurs de David BRIAND n'abdiquaient pas et tentaient de créer du jeu face à un adversaire coriace. A 10 minutes du terme de la rencontre, Laurent PASQUIER servait parfaitement en retrait Marc-Antoine NICOLAS qui n'avait plus qu'à pousser le cuir dans le but : 1-1 ! Mais les rouge et noir avaient bien envie de ramener une victoire de leur déplacement et, dans les derniers instants du match, Christopher LEMAILE parvenait à centrer en retrait pour Laurent PASQUIER qui concluait pour un remake du premier but : 2-1 ! L'équipe de Mordelles jetait ses dernières forces en se ruant vers l'avant mais l'arrière garde de l'AIF tenait bon et permettait à l'équipe d'empocher une belle victoire acquise au mental et à la persévérance.

En championnat de D5, l'AIF recevait le deuxième au classement, l'équipe réserve du Tronchet. Le match débutait difficilement pour les locaux. Les visiteurs étaient plus entreprenants. Cela était rapidement vérifié sur la première occasion avec l'ouverture du score par le Tronchet. Ce but avait le mérite de réveiller les joueurs rouge et noir. Cyril FILLEAUX obtenait logiquement un pénalty qui était transformé par Jérôme PERRIN. L'AIF prenait l'ascendant et l'avantage sur une montée rageuse du capitaine Julien ROULLE bien servi par Matthieu LEFEUVRE. Quelques minutes plus tard, sur une bonne récupération au milieu de terrain, Florian CAMPION aggravait le score. La mi-temps intervenait sur cet avantage de 3-1 pour l'AIF. La deuxième période reprenait sur la même physionomie que la première mi-temps. Cyril HOMO, l'excellent arbitre de l'AIF, sifflait fort logiquement un pénalty pour le Tronchet suite à une main d'un défenseur rouge et noir dans la surface de réparation. Au même moment en Italie, le Chievo Vérone obtenait un pénalty contre La Vieille Dame. Dans les buts à Irodouër, Damien DELALANDE faisait face au tireur droitier du Tronchet. Dans les buts de la Juventus de TURIN, Gianluigi BUFFON s'apprêtait à repousser le tir du droitier PELLISSIER. Le joueur du Tronchet s'élançait et ouvrait le pied droit pour prendre à contre-pied l'inexpérimenté Damien DELALANDE lamentablement parti sur son côté droit. PELLISSIER s'élançait et ouvrait son pied droit pour prendre à contre-pied le numéro 1 mondial au poste de gardien de but. Preuve s'il en est que le président, Vincent BRIAND, peut toujours espérer vendre son joueur néophyte dans les buts à n'importe quel club professionnel en France ou en Europe pour financer la réalisation d'un terrain synthétique rouge et noir. Après cette réduction du score par le Tronchet, le duo Maxime VILBOUX et Cyril FILEAUX rentrait en action. En l'espace de 5 minutes, le premier nommé servait à 2 reprises le second pour ajouter 2 nouveaux buts en faveur de l'AIF. Les locaux géraient la fin de match et inscrivaient un 6ème but par l'intermédiaire de Jérôme PERRIN sur coup de pied arrêté. Cette large victoire acquise avec la manière laisse présager un championnat très intéressant pour l'AIF.

Dans le même temps, en championnat de D3, l'AIF recevait le favori du groupe, l'US Médréac. Dans ce match avec une forte intensité physique, tout commençait parfaitement pour l'AIF puisque les rouge et noir menaient rapidement 2-0 grâce à un doublé de Mathieu MAUDET. Malheureusement, Médréac réussisait à revenir à égalité juste avant la pause. Les visiteurs prenaient même l'avantage en seconde période en scorant à nouveau 2 fois. Les rouge et noir peuvent nourrir quelques regrets sur cette rencontre plaisante digne du niveau D2.