Championnat Vétérans : 3-3 à Gévezé

Les vétérans de l'AIF ont pu vérifier ce vendredi soir à Gévezé l'adage "DOMINER n'est pas GAGNER". Pour ce second match de championnat en 2014, les rouge et noir affrontaient les vétérans de Gévezé sur terrain stabilisé, seule surface, avec le synthétique, jouable en ce moment. L'AIF entamait le match comme il fallait et assiégeait le but adverse. Fort logiquement, Gilles COLLIAUX ouvrait le score en s'y reprenant à 2 fois pour tromper le portier local. Malgré l'avantage au tableau d'affichage, les rouge et noir poursuivaient leur domination. Cependant, sur la première attaque de Gévezé, le libéro d'un soir de l'AIF était malheureux et Gévezé en profitait pour égaliser. Le moral des rouge et noir n'était pas pour autant atteint et l'AIF accentuait encore plus sa main mise sur le match. Malheureusement sur la 2ème attaque de Gévezé, les locaux marquaient leur 2ème but et prenaient, pour la première fois de la soirée, l'avantage au score. La sanction était double pour l'AIF puisque le portier rouge et noir, Olivier JUMEAUX, se blessait sur ce but. Olivier accumule les blessures cette saison, la poisse ! Yannick DEROUET remplaçait alors Olivier dans les buts. Malgré les événements défavorables, l'AIF ne lâchait rien mais ne pouvait revenir au score avant la mi-temps. Au retour des vestiaires, les rouge et noir se procuraient de nouvelles occasions sans pour autant concrétiser. En effet, Vincent METAYER voyait sa reprise de la tête sauvée sur la ligne par un défenseur de Gévezé. Pour sa part, Anthony LEON expédiait une grosse frappe sur l'extérieur du montant adverse. Heureusement sur un énième corner bien tiré par Cyril HOMO, Sébastien CHERO égalisait en reprenant le ballon dans les 6 mètres de Gévezé. Bien décidé à rentrer à Irodouër avec la victoire, l'AIF maintenait sa domination. Sur une belle action collective amorcée par Christophe SAILLARD qui décalait Sébastien CHERO, Anthony LEON reprenait victorieusement le centre en retrait. Avec l'avantage au score, l'AIF pensait avoir fait le plus difficile et se relâchait quelque peu. La sanction était immédiate. Sur la 3ème incursion de Gévezé dans le camp de l'AIF, Yannick DEROUET ne pouvait que repousser le cuir au point de pénalty. Plus prompt sur le ballon, un attaquant de Gévezé en profitait pour égaliser. L'AIF poussait en vain dans les derniers instants du match pour remporter la victoire. C'était trop tard ! Aux termes des 90 minutes, la déception se lisait sur les visages des rouge et noir tant leur domination fut sans appel tout au long de la rencontre. Ce match nul était loin de récompenser la prestation de nos protégés. Gageons qu'en gardant cet état d'esprit, cette qualité technique et collective, la victoire soit au rendez-vous des prochaines échéances.